Alors qu’ils sont tous deux égarés en plein milieu du désert, Le Petit Prince demande à l’aviateur de lui dessiner un mouton. Stupéfait, l’aviateur rétorque qu’il ne sait pas dessiner et encore moins des moutons, mais cela ne fait rien, le Petit Prince insiste. C’est un moyen pour lui de rentrer en contact, de créer un lien…  *

Dans notre histoire, le Petit Prince s’appelle Camille, elle est artiste. En guise d’aviateurs, de jeunes consultants nouvellement recrutés par une entreprise dont les agences se trouvent aux 4 coins de l’hexagone et réunis pour 4 jours de formation.  Au beau milieu de ce temps, Camille intervient pour deux heures d’atelier. Son objectif ? Aider ces personnes qui ne se connaissent pas à se découvrir autrement qu’autour de la machine à café. Contribuer à tisser des liens, à créer des synergies, une expérience et des émotions communes. Donner envie de travailler ensemble, de se projeter avec les autres, de se dépasser. A sortir du « je » pour parler du « nous ».  A créer l’ouverture pour faire émerger la cohésion dans l’équipe. Comment ? En leur proposant de concevoir collectivement une œuvre. Un tableau sans pinceau, ni peinture mais avec des morceaux de papiers de couleurs découpées dans des magazines et collés sur un carton-plume.

Comprendre ce qui rassemble.

Camille invite chacun à se mettre dans la peau de l’artiste de son choix, à se laisser envahir par son univers et à imaginer la couleur qui le représente. Car à travers les couleurs, ce sont de véritables expériences sensorielles qui sont vécues par les participants. Que font-elles émerger ? Quels messages portent-elles ? Et comment les interpréter ? Les organiser ? Petit à petit, chacun s’exprime, s’écoute, se découvre, partage. Petit à petit, on trouve des points communs, des terrains d’entente. Petit à petit chacun apporte sa pierre à l’édifice en découpant et disposant des fragments de couleurs sur le carton plume. Petit à petit, quelque chose se dessine, comme une évidence. Un chemin haut en couleurs représentatif d’un engagement solidaire et d’une projection commune.

A l’instar du Petit Prince, Musa Decima utilise l’art non comme une finalité mais comme le moyen de s’engager dans la construction de relations durables. Aider les équipes à produire ensemble permet indéniablement de voir les choses autrement et de développer un sentiment de cohésion entre tous.


S’il vous plaît… dessine moi un mouton…

Quand le mystère est trop impressionnant, on n’ose pas désobéir.

… Aussi absurde que cela me semblât à mille milles de tous les endroits habités et en danger de mort, je sortis de ma poche une feuille de papier et un stylographe. Mais je me rappelai alors que j’avais surtout étudié la géographie, l’histoire, le calcul et la grammaire et je dis au petit bonhomme (avec un peu de mauvaise humeur) que je ne savais pas dessiner. Il me répondit : ça ne fait rien. Dessine-moi un mouton»

Antoine de St Exupéry, Le Petit Prince


Des enjeux et des réponses

Lorsque nous avons rencontré la DSI de la MAIF, nous avons identifié un besoin clé et souvent récurrent au sein des équipes SI : Comment développer le sentiment d’appartenance et créer l’engagement collectif ?

Force est de constater que les profils principalement rencontrés dans ces fonctions sont reconnus pour leur pragmatisme et leur forte capacité de travail. Deux belles qualités qui peuvent inhiber leur capacité à communiquer librement. Une frustration latente qui, si elle n’est pas adressée, peut mettre à mal la performance de toute une équipe pourtant compétente.

Notre client a choisi Musa Decima pour répondre à deux enjeux précis :

  • Initier un travail en profondeur de consolidation de l’équipe, au-delà d’un événement ludique tel qu’un team-building : c’est le fondement de l’accompagnement professionnel
  • Faire ressortir les personnalités inhibées par la fonction professionnelle pour toucher du doigt les attentes profondes, et donc identifier les bons leviers : c’est ce que permet l’Art, par son pouvoir de disruption qui induit le lâcher-prise.


Ce séminaire est le résultat d’une co-construction avec l’équipe de la MAIF.

Le séminaire d’équipe pour initier une progression durable

Le séminaire s’est déroulé off-site pour s’assurer de la déconnexion nécessaire.

Chaque exercice et chaque temps ludique a pour vocation d’expérimenter des situations précises, avec un objectif déterminé. La complexité va crescendo, pour instaurer au fur et à mesure la confiance.

Les coachs en charge de l’animation du séminaire font émerger les apprentissages régulièrement. Les 2 jours sont construits entre lâcher-prise, prise de conscience et émergence de solutions.

La co-construction nous a permis d’ancrer ce séminaire dans leur réalité professionnelle, en prenant en compte les actions déjà en cours et la stratégie du groupe.

L’Art et les DSI, une fusion naturelle

Elaboration d’un projet hors de la zone de confort, pousser la créativité pour apprendre à s’affirmer…

Pour ce séminaire, nous avons fait le choix du cinéma parce qu’il nous offrait

  • une grande diversité de rôles (et responsabilités),
  • une nécessité absolue de coordination et d’entente
  • une possibilité de décaler le propos, en laissant une grande liberté… parsemée de contraintes.

La finalité n’est pas l’œuvre réalisée. Celle-ci permet de vivre une expérience inédite : elle offre aux participants l’opportunité de se dépasser et d’être fiers collectivement, en sortant de leur zone de confort.

Développement
de la confiance

Valorisation des individus
et de l’équipe

Amélioration
de la performance collective

Vous avez des enjeux de management pour votre équipe ?
Parlons-en…

Stop au style figé !

Explorez une nouvelle piste : donnez la possibilité à vos invités de s’exprimer et de s’illustrer.

Oui, mais comment ? Notre animation autour de la photographie permet de créer du lien tout au long de la journée. Fil rouge convivial et joyeux, il connectera vos invités à votre évènement. Il donnera du sens à leur présence.

En pratique ? C’est simple !
Notre atelier/studio, installé dans un endroit stratégique, accueillera tous les volontaires tout au long de la convention. Nous les aiderons à exprimer ce qui les lie à votre évènement. Grâce à vous, nous définirons le thème phare à visiter. Feuilles, feutres, encres, .. Les dessins illustreront les propos.. avant que le photographe ne les immortalisent avec et pour vos invités.

Et le mur de photo grandira, heure après heure, créant de la complicité, des discussions joyeuses, et des envies de (re)venir à l’atelier/studio.

Vos bénéfices ? Surprendre et valoriser vos invités. Les rendre acteurs. Leur faire vivre une expérience totalement connectée à votre événement. Leur offrir un souvenir unique et plein d’émotions de votre convention. La rendre inoubliable.

Vous avez vécu une année mouvementée ? Riche en émotions ?

Des bons moments ? Mais aussi des temps difficiles ?

L’année 2017 se termine. Prenez le temps de faire un bilan avec votre équipe, avant de vous lancer dans 2018.

Le temps d’un atelier ou d’un séminaire, accompagnés de nos coachs et de nos artistes, vous saurez collecter le meilleur de vos mois passés et analyser les difficultés pour construire ensemble votre avenir.

Peinture ou photo, l’œuvre de notre artiste saura illustrer vos propos ou votre énergie.

De quoi repartir avec le sourire pour 2018 !

A bientôt !

 

Quoi de plus beau que la création commune ?

Quoi de plus inspirant qu’un artiste qui met des images sur vos mots ?

Nous avons été sollicités par un acteur du luxe pour travailler sur la dynamique commune de 2 équipes.

Le consultant sait animer un groupe, le réveiller, le mettre en condition afin que l’intelligence collective se développe. Mais nous avons voulu aller au-delà. Car la cohésion est avant tout une expérience humaine, qui se construit sur des émotions.

Notre partenaire Bertrand de Miollis, peintre reconnu, nous a accompagné dans cette aventure pour créer ce binôme consultant/artiste caractéristique des interventions de Musa Decima.

Nous avons écouté les participants. Nous avons laissé chacun s’exprimer, par les mots et sur la toile vierge mise à leur disposition. Jusqu’au bout. Puis, tous ensemble, ils ont raconté les images qui parlaient de leur collaboration. Et ils ont construit leur imaginaire collectif oralement pour nourrir l’inspiration du peintre.

Bertrand a ensuite repris la toile entamée pour créer une oeuvre qui parlait d’eux. Librement. Une oeuvre de l’artiste, basée sur la collaboration du groupe.

Dois-je vous parler du plaisir de la découverte de l’oeuvre en fin de séminaire ?

De l’émotion dégagée par cette combinaison entre idées et talent ?

Cette oeuvre originale restera dans l’entreprise comme un témoin fédérateur de ce moment magique.

Pourquoi ? Pour mieux appréhender la dynamique de votre équipe, pour vous permettre de vous découvrir dans une épreuve commune.

 Imaginez une équipe qui ne se connait pas ou peu, bien que travaillant souvent dans la même entreprise.

Nous mettons à leur disposition des feuilles de papier, des crayons, des consignes, quelques informations.. et 4heures pour créer un livre.

Les participants vont devoir identifier ensemble le thème qu’ils souhaitent aborder. Puis s’intéresser au format du livre, au nombre de pages et à l’équilibre souhaité entre le texte et les illustrations, avant de commencer l’écriture.

 Un illustrateur-graphiste accompagne l’équipe tout au long de la réalisation. Il intervient pour un conseil, un avis, ni intrusif, ni directif.  Impliqué dans toutes les phases de la création, il saura finaliser la mise en page et les illustrations tout en restant fidèle à leur projet.

Chez Musa Decima, nous utilisons ces ateliers comme un outil au service d’un objectif précis : travailler sur la cohésion d’équipe et les émotions vécues.

Faire travailler des personnes sur une narration commune, réaliser une trame qui parle à toute l’équipe, créer des personnages, s’identifier à eux (ou pas) et les faire vivre ensemble, c’est aussi apprendre à écouter, respecter les opinions et des émotions des autres.

Cette expérience littéraire permet de vivre une collaboration étonnante, travailler sur l’écoute de l’autre et de soi-même mais aussi accepter un certain lâcher prise et accueillir son capacité d’imagination.

Un atelier pour révéler sa créativité, partager de riches expériences et réaliser un projet commun dans une ambiance studieuse mais décontractée.

Pour les participants s’y ajoutent le plaisir et la fierté d’avoir leur œuvre entre leurs mains.

Pour l’entreprise, c’est une occasion inédite de renforcer l’engagement et l’adhésion.

A bientôt !

 

Une équipe de Managers réalise un court-métrage pour construire le collectif et renforcer leur confiance.

Imaginez un groupe, dont les membres travaillent dans la même entreprise mais ne se connaissent pas ou peu. Fournissez-leur un Ipad, un scénario succinct et quelques accessoires. Donnez-leur ensuite 3 heures pour tourner un film de 3 minutes. Libres à ces néophytes de s’organiser comme ils le souhaitent. Un professionnel du cinéma, qui les a brièvement initiés aux rudiments du métier (découpage, plans, cadrages…), se tient à leur disposition pour les aider s’ils en éprouvent le besoin.

Pourquoi une telle mise en scène ? Il ne s’agit pas bien sûr de l’antichambre du Festival de Cannes.

Chez Musa Decima, nous utilisons le cinéma comme un outil au service d’un objectif précis : travailler sur la confiance en soi et la confiance dans les autres.

Quel rapport entre cinéma et confiance me direz-vous ? Le réalisateur doit faire confiance aux acteurs, au script, à l’ingénieur du son pour réussir son film. De la même façon, faire travailler des gens qui ne se connaissent pas sur un sujet inconnu, dans un univers peu familier, les contraint à lâcher prise et donc à faire confiance aux autres et à eux-mêmes pour parvenir à leur objectif. Cette expérience cinématographique permet de vivre une collaboration féconde, l’écoute de l’autre, l’acceptation de ses différences mais aussi une certaine « mise en danger » et prise de risque. L’atelier permet ainsi de révéler des talents et des personnalités, de décloisonner les compétences, de vivre une aventure collective dans une ambiance créative, ludique et stimulante.

Pour les participants s’y ajoutent le plaisir du tournage et la fierté devant la projection de leur film.

Pour l’entreprise, c’est l’occasion d’ouvrir le champ des possibles, de renforcer la cohésion et la confiance d’un groupe, d’être partie prenante d’une expérience inédite et forte.

A bientôt!

Comment prendre à bras le corps un sujet difficile ? Un de ceux que les équipes et leurs managers préfèrent esquiver par peur de ne pas se comprendre.

Il suffit parfois de faire réfléchir autrement les protagonistes pour ouvrir le champ des possibles, libérer la parole et l’écoute, susciter le dialogue.

Réunissons toute l’équipe dans un lieu inhabituel, chaleureux, différent, en compagnie d’un artiste.

Organisons un atelier créatif sur une liste de thèmes, certains faciles, d’autres plus compliqués, certains drôles, d’autres plus profonds. Laissons les mots d’un poème, les formes d’une sculpture, les couleurs d’une peinture illustrer ce que chacun ressent.

Que se passe-t-il ? En recherchant les mots justes du poème, le matériau adapté ou les couleurs les plus harmonieuses, les membres de l’équipe libèrent leur expression. Ils envisagent le sujet sous un angle différent, ils prêtent une oreille neuve et attentive à leurs collègues, ils échafaudent des réponses inattendues.

Le consultant pose le cadre, propose, accompagne, fait émerger. L’artiste aide, suggère, encourage mais ne fait pas.

Notre objectif n’est pas alors d’aboutir à la réalisation d’une œuvre d’art, ni d’accorder une pause simplement récréative ou ludique aux membres de l’équipe mais de les placer dans le « faire ». Il ne s’agit plus pour eux désormais de discuter d’une thématique plus ou moins difficile mais de collaborer pour produire un résultat concret, ré-enclencher une communication en panne, développer une compréhension commune.

Et si la journée permet de valoriser quelques talents cachés, ce ne sera qu’un bénéfice de plus.

A bientôt!