Itw de Frédériue pour le MOOC Creative box de l'ESSCA

Orsolya SADIK-ROZSNYAI pour l’ESSCA : 

Bonjour Frédérique. Tu es la fondatrice du cabinet de conseil en management Musa Decima et tu intègres des artistes et une démarche artistique dans le travail des entreprises. Donc tu côtoies fréquemment les deux mondes.

Pour toi, quelles sont les leçons qu’on peut apprendre des artistes ?

 

Accédez à la vidéo de l'interview de Frédérique ICHAC
Découvrez l’interview en vidéo !

 

Frédérique :  

J’aime vivre et travailler en côtoyant des artistes. Je suis sensible à leur vision du monde. A ce qui se dégage d’eux, à leur sensibilité extrême. Le temps passé avec eux m’a permis de comprendre plusieurs choses que je m’efforce de transmettre aux entreprises que Musa Decima accompagne. En particulier ces quelques apprentissages …

 

Les artistes me montrent que le talent n’est pas inné.

 

Rechercher sans fin

Avec les artistes, rien n’est jamais « fini ». Ils sont toujours insatisfaits. Ils veulent toujours aller plus loin. Faire mieux. Il est très rare qu’ils soient contents de leur travail au point de dire qu’ils ont fini. Avant cela, il y a de nombreux moments de doute. Ces moments sont importants car cela les pousse à aller plus loin, à chercher encore. Ils sont particulièrement persévérants. Et c’est parce qu’ils prennent le temps d’aller plus loin qu’ils produisent des merveilles.

Travailler son talent et sa créativité

Les artistes me montrent que le talent n’est pas inné. Tous les artistes que j’ai autour de moi sont des gens qui travaillent depuis des années. Quand ils ont 40 ans et qu’ils font un dessin magnifique en 2 secondes, on a l’impression que c’est du talent pur, que c’est magique. Mais c’est aussi beaucoup de travail. Ils ont passé des années à dessiner, à essayer, à parfaire leur œil et leur technique, à s’imprégner, à s’ouvrir au monde. 
Le talent se travaille. Il se mature. Il évolue. Il bouge. Et c’est formidable !

 

Tout le monde peut avoir du talent


Je crois que la grande majorité des gens sont créatifs, mais beaucoup affirment qu’ils ne le sont pas. Ils arrivent à s’en convaincre. « Moi, je ne sais pas faire, je ne suis pas créatif ». Je crois que la créativité existe chez tout le monde, que tout le monde peut avoir du talent, mais il faut accepter de le travailler, d’y passer du temps. On ne se révèle pas artiste en 1 jour, ni à un moment donné. Être artiste cela passe par la volonté d’écouter son talent, d’écouter le monde, de le regarder, de prendre des notes sur tout, de construire des choses en permanence…

Accepter le rythme surprenant de la création

On parle souvent du processus créatif. Celui des artistes n’est pas linéaire. Quand on les regarde travailler, on peut voir différents rythmes. Parfois, cela va très vite. Les idées fusent. Les mains s’agitent. La créativité explose. Puis ils passent souvent par des moments de creux. Peut-être pour digérer ce qu’ils ont fait. J’ai parfois cru qu’ils abandonnaient, ou qu’ils passaient à autre chose pendant 2 ou 3 mois. Mais le travail continue à l’intérieur, en sourdine. L’énergie est différente, moins visible, mais elle existe toujours. Cela me fait penser à une vague, qui monte et redescend, plusieurs fois de suite. Certains artistes travaillent sur plusieurs créations en même temps, laissant un sujet reposer .. comme un boulanger laisse sa pâte monter.
Il est intéressant que l’entreprise comprenne qu’on n’est pas créatif sur demande, le jour où la réunion a été programmée. Les meilleures idées surviennent souvent à un autre moment, et il faudra savoir être à l’écoute pour pouvoir les accueillir.

C’est pour ces raisons, et pour beaucoup d’autres, que j’aime faire entrer des artistes dans l’entreprise. Leurs leçons sont riches d’enseignements pour toutes les entreprises en recherche d’innovation.

Interview pour le MOOC Créative Box de l’ESSCA – Mai 2019