Illustration de Jean-Roch Binder pour Musa Decima

 

Quel est le point commun entre l’Art et le Coaching ? L’un comme l’autre sont des outils que nous utilisons chez Musa Decima pour permettre de développer la dimension humaine et ouvrir d’autres perspectives.

Pourquoi se faire coacher ?

Prenons l’exemple du manager. Sa fonction ne cesse d’évoluer. Le principal enjeu des managers est de développer leurs « soft skills » afin de répondre efficacement à tous ces changements.

L’entreprise a des attentes, voire des exigences, de plus en plus grandes vis-à-vis d’eux. Ils sont au cœur de la transformation de l’organisation. Ils passent leur temps à devoir s’adapter afin de répondre aux nombreux impératifs internes comme externes : fédérer ses collaborateurs tout en développant la performance, conduire le changement, …

Or on ne naît pas manager, on le devient par l’expérience.

Le passage au poste de manager, outil de promotion proposé par l’entreprise, n’est pas toujours vécu comme une étape agréable. Pour certains, il correspond à une vraie envie. Pour d’autres, c’est plus délicat. Ils doivent partager l’organisation de leur temps entre leur posture d’expert et la gestion de la dimension humaine. Et cette nouvelle dimension n’est pas forcément évidente à gérer.

Quand on accède à ce statut, cela peut être compliqué de trouver son type de leadership, ou les bonnes postures. Il est parfois difficile de s’autoriser à se dire qu’on a les compétences pour ce rôle de manager.

Le coaching individuel permet un temps d’introspection nécessaire pour aborder les problématiques différemment. Il offre aux managers une réelle opportunité de gagner en performance et en efficacité, pour eux et pour leurs équipes.

Prendre du recul, s’autoriser à changer de perspective, apprendre à lâcher-prise… le coach est un interlocuteur privilégié pour faire avancer un manager.

Chez Musa Decima, nous aimons la complémentarité qui existe entre nos propositions d’accompagnement, que ce soit par l’Art et/ou par le Coaching.